Ma famille     Albums     Le Club     Infos lapins     Détente     Le site     Les Bouhtiques  
  Les races    Les articles    Nos reportages    Les expositions  
maj: 28/09/2013 14:51 Webcam: Offline
 
Adoption
10 bonnes raisons pour ...
Où acheter son lapin ?
Ce qu'il faut regarder avant d'adopter
Quel type de lapin pour moi ?
Bricolage
L’enclos “STOR”
L'enclos "OPENDOORS"
L'enclos "SPATIO"
L'enclos "BESCHERMING"
Faire pousser de l'herbe pour son lapin
Fabriquer une collerette
Reproduction
La gestation
La naissance et l’allaitement
Les 2 premières semaines de notre vie
Les bébés de 2 à 6 semaines
Le sevrage des bébés
La stérilisation de la lapine et la castration du lapin
Santé
La maladie virale hémorragique (VHD)
La myxomatose
Alimentation
L'ananas : un fruit à mettre au menu
Lire et comprendre l'étiquette de ses granulés
Quels granulés pour mon lapin ?
Les légumes, fruits et autres végétaux de nos cuisines : pour nos lapins ?
Entretien
Le nettoyage de la cage
Quelle litière pour mon lapin ?
Que faire en cas de mue ?
Divers
Le tatouage des lapins
Protéger le lapin de la chaleur
Cohabitation
La cohabitation des lapins entre eux
Education
Apprendre la propreté à son lapin
La stérilisation de la lapine et la castration du lapin
Cet article traite de l'intervention chirurgicale, pas des traitements chimiques. Ceux-ci ne sont pas forcément efficaces et ne sont pas conseillés, surtout sur le long terme (ils provoquent des tumeurs et cancers).
Pourquoi stériliser ma lapine ou castrer mon lapin ?
Stériliser sa lapine ou castrer son lapin n'est pas du tout contre nature. Un lapin peut être parfaitement heureux en n'étant plus entier et même être plus heureux qu'en étant entier et sans cesse travaillé par ses hormones. Prendre la décision de stériliser son animal peut être un choix pour notre confort, mais c'est aussi un choix pour son confort. Le lapin pourra vivre sa vie de lapin et non celle de lapin guidé par ses hormones, à la quête d'un reproducteur qui n'arrivera jamais et qui ne le satisfera que quelques instants. Faire reproduire son animal ne va pas calmer ses envies, par contre la stérilisation le fera.

Pour résoudre un problème comportemental/sexuel que les deux sexes peuvent avoir :
- Elle/Il urine partout ou à des endroits bien précis (canapé, lit, tissus, portes) ?
- Elle/Il fait des jets de pisse (dans sa cage, sur vous, en balade) ?
- Elle/Il se montre jaloux (grogne si on vous approche, urine sur vous ou votre petit ami) ?
- Elle/Il vous tourne sans cesse autour allant jusqu'à vous mordre les mollets, vous grimper les pieds, semer des crottes odorantes partout autour et uriner dessus ?
- Ses crottes et urines (voire même le lapin) sentent bien plus fort qu'avant ?
- Elle/Il harcèle vos autres animaux (grimpe le chat) ?
- Elle/Il se montre agressif lorsque vous mettez la main dans sa cage ?
Vous ne supportez plus tous ces comportements et vous énervez dès qu'il fait "une bêtise" ou le laissez enfermé pour ne plus avoir à gérer ces comportements ?

Pour adopter un(e) autre lapin(e) :
La castration ou la stérilisation ne garantiront pas que votre premier lapin va accepter le nouveau, mais elle peut aider. Elle évitera déjà que vos lapins ne fassent des petits (si vous prenez un lapin de l'autre sexe). Elle calmera aussi les instincts territoriaux et devrait donc aider à mieux faire accepter le nouvel arrivant.
Dans le cas de deux mâles, la castration des deux est quasi obligatoire pour qu'ils s'entendent (surtout en territoire restreint).
Dans le cas d'un couple, la castration du mâle est obligatoire si vous voulez les faire vivre ensemble ou ne pas avoir de portée tous les mois (ce qui finirait par tuer la mère). La stérilisation de la femelle n'est pas obligatoire, mais peut être utile si elle harcèle le mâle ou se montre trop nerveuse à cause de ses hormones.
Dans le cas de deux femelles, la stérilisation peut aider à les faire s'entendre car les femelles sont très territoriales quand elles sont entières.

Problèmes spécifiques aux deux sexes :
Elle/Il grimpe vos pieds, coude, main (ou autres animaux) ?
Elle/Il fait des jets d'urine en sautant ?
Ces comportements peuvent arriver aux deux sexes, pas seulement aux mâles. Ils sont dus aux hormones et peuvent donc être réglés avec une stérilisation/castration.

Problèmes plus spécifiques à la femelle :
Elle fait des grossesses nerveuses (nid de foin, arrachage de poil) à répétition ?
Elle défend son territoire (impossible de mettre la main dans sa cage, elle grogne) ?
La stérilisation évite les soucis de santé (tumeurs mammaires, infection de l'utérus, kystes ovariens, constipation chronique, cystites dûes à une pression trop forte exercée par le gonflement des utérus ou trompes) et réduit l'instinct territorial dicté par les hormones.

Problèmes plus spécifiques au mâle :
Vous voulez lui éviter des soucis de santé (tumeur des testicules, infection de la prostate, cystites dûes à une pression trop forte exercée par le gonflement de la prostate, constipation chronique).
Parfois il peut être vital de castrer son lapin. Il se peut qu'il ait une malformation, avec un testicule qui reste à l'intérieur et se développe anormalement. Si votre lapin est adulte et n'a qu'un testicule, emmenez le chez votre vétérinaire pour qu'il l'examine et vous dise quoi faire.
Si votre mâle n'a toujours pas de testicules à 6 mois, il se peut aussi simplement que ce soit une lapine. Les erreurs de sexage sont encore très fréquentes.

Pour mettre fin à tout cela, il peut être nécessaire de stériliser votre lapine ou castrer votre lapin.

Si votre lapin(e) n'a pas de comportement génant et vit seul(e), vous n'êtes absolument pas obligés de l'opérer. Certains vétérinaires conseillent toutefois de systématiquement faire stériliser les lapines pour leur éviter toutes les maladies de l'appareil reproducteur qui deviennent très fréquentes avec l'âge (mais peuvent aussi toucher les jeunes lapines).
A quel âge stériliser ma lapine/castrer mon lapin ?
Il est souvent conseillé d'attendre les premières manifestations de puberté avant d'opérer. De plus si votre lapin(e) vit seul(e), c'est à ce moment là que vous verrez s'il a des comportements génants ou non. Tous les lapins ne deviennent pas invivables à leur puberté.

Pour une femelle, mieux vaut attendre ses 6 mois. L'opération est assez lourde et sera mieux supportée par un animal ni trop jeune ni trop vieux. Mieux vaut donc le faire avant ses 1 ou 2 ans, quand la lapine est en pleine forme et capable de récupérer rapidement.
Il est aussi préférable de le faire à un moment où la lapine est calme (pas en chaleur ou grossesse nerveuse). L'opération est alors mieux supportée (les organes sont moins gonflés, les vaisseaux drainent moins de sang, ça fait moins de ligatures et de perte de sang).

Le lapin mâle est un peu particulier, il a la capacité de faire remonter ses testicules dans son abdomen, particulièrement quand il est jeune. Il est bien plus difficile de l'opérer quand ses testicules sont encore cachées. Il est donc mieux d'attendre qu'elles soient bien descendues. Cela arrive entre 3 et 6 mois, selon la précocité de votre lapin. Mieux vaut toutefois attendre ses 4 mois pour l'opérer. Il est alors plus gros et supporte mieux l'anesthésie. Ses testicules sont aussi mieux descendues et développées et le vétérinaire est plus à l'aise.

Il n'y a pas d'âge limite, tant que votre lapin est en forme il peut être anesthésié et opéré. C'est toutefois mieux de le faire quand l'animal est encore jeune, avant ses 1 ou 2 ans, il supporte alors mieux l'opération et ses problèmes comportementaux ont plus de chance d'être éliminés. Parlez-en à votre vétérinaire.
Est-ce efficace ?
L'efficacité sur la reproduction est certaine. Tout animal stérilisé ne peut plus avoir de descendance. Une période d'environ 1 mois est toutefois nécessaire au mâle, le temps que les spermatozoïdes restant meurent. Ne le laissez donc pas voir de femelles pendant ce temps, il pourrait encore leur faire des petits.

Concernant la santé, une stérilisation/castration empêchera toutes les maladies de l'appareil reproducteur (surtout des organes enlevés). Votre lapin ne risquera donc pas d'avoir un problème aux testicules, ovaires voire utérus (qu'il n'aura plus) et sera moins exposé aux dégénérations possibles des autres organes sous influence hormonale (tumeurs mammaires, tumeurs ou infections utérine, cancer de prostate, etc.).

La castration/stérilisation peut être moins efficace sur le comportement et aucune garantie ne peut être apportée là-dessus.
Plus il/elle sera opéré(e) rapidement (avant ses 1 an), plus il y a de chances que l'opération élimine les comportements génants. Si le lapin est opéré tardivement, il gardera plus en lui ses instincts de mâle/femelle entier et peut donc ne pas redevenir propre ou sage après l'opération.
Mais même en agissant très vite il est impossible de garantir que la stérilisation éliminera les jets d'urine, les crottes partout, l'agressivité ou les envies de grimper, et à l'inverse un lapin opéré tardivement peut très bien redevenir propre et sage. Tout est possible.
N'oubliez pas non plus que la stérilisation n'est pas un substitut à l'éducation. Si votre lapin n'a jamais été propre, même bébé, s'il n'a jamais été vraiment éduqué à retourner dans sa cage pour faire ses besoins, ce n'est pas une opération qui va lui apprendre. Elle peut rendre un lapin propre à condition qu'il l'ait déjà été, qu'il ait été éduqué. Vous pouvez toujours tenter de l'éduquer une fois adulte, mais c'est nettement moins facile que de l'éduquer quand il est encore jeune. (lire l'article Apprendre la propreté à son lapin)

Génaralement il faut un peu de temps (environ 1 mois) avant que ça ne fasse effet sur le comportement. Il faut le temps que les hormones soient évacuées de l'organisme. Mais parfois l'effet est très rapide, quasi instantané, et ce quelque soit l'âge. Il peut aussi prendre plus ou moins de temps ou ne jamais faire effet (sur le comportement).
Il se peut aussi que votre lapin redevienne comme avant par moment (notamment au printemps), car il n'y a pas que les testicules/ovaires qui produisent des hormones sexuelles qui le rendent plus excité ou "sale".

Pour la cohabitation, qui est liée au comportement, on peut espérer que l'opération simplifiera les sorties lorsqu'il y a plusieurs lapins (reproduction impossible, caractère plus calme qui doit permettre une meilleure entente). Elle peut calmer les pulsions de votre lapin(e), qui devrait nettement moins grimper et uriner. Elle calmera aussi ses instincts territoriaux et hormonaux qui la/le rendent agressif/ve. Mais là aussi rien n'est certain. Votre lapin peut ne pas accepter la présence d'un autre lapin. Parfois il faut également que les deux soient stérilisés ou castrer pour que l'entente soit possible. Mais le lapin est comme nous, il ne s'entend pas avec tout le monde.

Et avec vous ? Normalement votre lapin devrait être toujours le même, toujours joueur, calin, voire même plus proche, plus constant. Mais là aussi rien n'est certain. Certains lapins vivent mal l'opération, changent, deviennent plus peureux et moins proches qu'avant. La façon dont se déroule l'opération peut être en cause, il est donc important d'avoir un bon véto pour que le lapin ne souffre pas et se remette très vite de l'opération. Les hormones peuvent aussi être en causes car elles ont un fort pouvoir sur le caractère du lapin et leur baisse peut donc le rendre moins sûr de lui, moins entreprenant, plus peureux donc et moins excité donc moins proche. On ne peut pas savoir à l'avance comment ils vont réagir, on peut juste dire que globalement ça se passe bien, surtout avec un bon véto et une bonne opération sans complications.
Est-ce risqué ?
Le risque zéro n'existe pas, même pour nous. Il peut toujours y avoir un problème cardiaque, une intolérance à l'anesthésiant, une infection ou autre chose d'imprévisible. Toutefois cela reste rare et les opérations se passent globalement bien, surtout si l'animal est encore jeune et en pleine santé. il est bien sûr plus délicat d'opérer un animal affaibli, malade, ou âgé (ou très jeune).

Pour limiter les risques il est également très important d'avoir un bon vétérinaire. Un bon vétérinaire pour chiens et chats, tout comme un spécialisé sur les autres NAC (car NAC ne veut pas dire lapin mais aussi oiseaux, poissons, reptiles et autres rongeurs), ne sera pas forcément un bon vétérinaire pour votre lapin.
Le lapin est très particulier, résistant et fragile à la fois, et avec une anatomie bien à lui. Anesthésier un lapin reste l'affaire d'un connaisseur et stériliser une lapine également (castrer est moins difficile, ça reste externe, donc comme pour les chiens et chats). Ne confier donc pas votre lapin au premier venu, interrogez votre vétérinaire pour être sûr qu'il sait opérer les lapins et correctement.
Choisir un bon véto c'est aussi prendre moins de risques.
Combien ça coûte ?
Les prix dépendent des villes, des vétérinaires, des méthodes utilisées, des soins à lui administrer (après notamment) et donc des habitudes des vétérinaires.
Une anesthésie au gaz sera un peu plus chère qu'une par piqûre, mais elle sera mieux tolérée par le lapin, il se réveillera bien plus vite et sera en meilleure forme.
Mettre un peu plus cher peut donc être mieux pour votre lapin.
Attention toutefois aux tarifs pratiqués par certains qui peuvent être élevés sans que l'opération soit plus sûre pour autant.
Pour savoir précisément combien cela vous coutera, le mieux est encore de le demander à votre vétérinaire. N'hésitez pas à en contacter plusieurs pour connaitre leur méthode, leurs expériences et leur tarif (tout compris, opération et médicaments).

Globalement une castration (mâle) vous coutera entre 40 et 80 euros, parfois plus de 100 euros (pour les plus chers). Comptez donc 60 euros en moyenne. Il n'y a pas de gros soins à faire ensuite, donc peu de médicaments, parfois juste un antibiotique, un régulateur de flore et un anti-inflammatoire (plutôt recommandés pour éviter tout risque après l'opération), parfois même rien.

La stérilisation d'une femelle est bien plus longue et délicate, donc bien plus chère. Cela coûte entre 100 et 200 euros. Comptez 150 euros en moyenne. A cela il faut rajouter quelques médicaments : régulateur de flore, antibiotique, désinfectant, anti-douleur ou anti-inflammatoire. Il peut aussi être utile de rajouter une collerette ou un manteau pour qu'elle ne touche pas à ses fils (plus fréquent qu'avec les mâles).
Que va-t-on lui faire ?
Généralement vous déposez votre lapin le matin et le récupérez le soir. Inutile de le mettre à jeûn la veille au soir (c'est mal connaitre les lapins que de le demander). Parfois il peut vous être demandé de l'apporter le soir, cela peut réduire son stress (ou au contraire l'augmenter...). Il se peut aussi que votre vétérinaire veuille garder votre lapin un soir de plus, pour le surveiller (vous ne le saurez qu'après l'opération). Méfiez-vous de ceux qui les prenne seulement quelques heures. Le lapin a tout de même besoin d'être observé et réchauffé au retour de l'opération et il lui faut un peu de temps avant de retrouver ses esprits. Mieux vaut que cela se fasse chez votre vétérinaire.

Pour l'anesthésie il y a donc deux méthodes :
- le gaz, bien supporté par les lapins, au réveil et à la reprise d'activité et de forces plus rapide (disons qu'ils sont moins dans le gaz ensuite) ;
- la piqûre par fixe, moins bien supportée, au réveil plus difficile, mais pouvant tout à fait être utilisée également.
Parfois le lapin est d'abord endormi avec une petite dose par piqûre puis maintenu endormi par gaz. Si on le peut mieux vaut privilégier le gaz, mais si son (bon) vétérinaire maitrise mieux l'injection mieux vaut le laisser utiliser la méthode qu'il maitrise mieux.

Le lapin mâle peut être castré de trois façons :
- par ligature du canal qui relie les testicules et le pénis, grâce à une petite incision dans l'abdomen ;
- en coupant le canal qui relie les testicules et le pénis, en enlevant les testicules (interne), en laissant les bourses (peau externe) et faisant un petit point de suture.
- en enlevant les bourses et les testicules.
Ces opérations sont très bien supportées et si elles ne sont pas enlevées les bourses (et testicules s'il y a) vont se rabougrir lentement et finir par disparaitre.

L'opération est très rapide, en quelques minutes le lapin est castré et recousu (mais ensuite il lui faut un peu de temps pour bien se réveiller).

Généralement le lapin mâle accepte bien les fils et n'y touche pas. Il est toutefois préférable de lui administrer des antidouleurs et d'avoir une collerette au cas où il s'attaque à ses fils ou se lèche trop.
Pour la femelle il y a deux possibilités :
- on lui enlève uniquement les ovaires et les trompes. L'opération est alors mieux supportée car moins lourde (ouverture plus petite, moins de points de suture, environ 3). L'utérus se réduira et finira par être minuscule car il ne sera plus soumis à l'influence hormonale des ovaires.
L'utérus de Noirette n'est pas enlevé, elle a peu de points. Ici 15 jours après l'opération, les poils n'ont pas encore repoussé.
- on lui enlève les ovaires, les trompes et l'utérus. L'opération est alors plus lourde (ouverture plus grande, plus de points de suture, environ 8).
L'utérus est enlevé, Kenza a plus de points. Ici le lendemain de l'opération.
Certains vétérinaires pratiquent systématiquement l'ablation de tout l'appareil reproducteur (ovaires, trompes et utérus). D'autres préfèrent laisser l'utérus pour rendre l'opération plus légère, mais ils peuvent également être amenés à enlever l'utérus s'ils constatent une anomalie (tumeur, inflammation, hypertrophie).
Bien sûr pour cela il faut tondre le ventre de la lapine pour l'ouvrir. Il est aussi possible qu'une autre zone, comme la patte, soit tondue pour faire l'injection ou prendre le rythme cardiaque. Le poil peut repousser au bout de deux semaines (une fois la plaie cicatrisée) ou mettre plus longtemps. Tout dépend des lapines et également des périodes (ça peut attendre une période de mue pour pousser).
Pour recoudre plusieurs méthodes sont aussi utilisées. Il doit toujours y avoir plusieurs niveaux de points : internes et externes. Les fils de la partie interne sont résorbables, ceux de la partie externe peuvent également l'être mais aussi ne pas l'être.
Pour la cicatrice, certains laissent les points de la peau extérieure apparents, avec ou sans pansement. D'autres collent la peau et laissent les points à l'intérieur. L'avantage de la seconde méthode est que la lapine ne devrait pas pouvoir s'arracher les fils et réouvrir la cicatrice et il n'est normalement pas utile de recouvrir la plaie avec un pansement car elle ne devrait pas s'infecter.
Toutefois certaines lapines supportent tellement mal leur cicatrice qu'elles peuvent s'acharner dessus et la réouvrir. Le pansement peut également être mal supporté. Il peut donc être utile de prévoir une protection.
La stérilisation demande plus de temps, tant pour enlever les différents organes que pour recoudre. Elle peut durer une heure ou même plus dans les cas les plus compliqués.

Dans tous les cas, si votre vétérinaire utilise une certaine technique c'est que c'est celle qu'il maitrise le mieux. Si vous préférez qu'une autre technique soit utilisée pour votre lapin, demandez à un autre vétérinaire.
Les précautions avant l'opération
Assurez vous que votre lapin(e) est en bonne santé. Il ne vaut mieux pas anesthésier un lapin malade. Vous pouvez l'emmener voir votre vétérinaire pour contrôler sa santé, vérifier son sexe (les erreurs de sexage sont fréquentes), discuter avec lui de la castration/stérilisation et prendre ensuite rendez-vous pour le/la faire opérer.

Avant de prendre rendez-vous, assurez vous que votre vétérinaire sait opérer les lapins. Tous les vétérinaires ne connaissent pas forcément les lapins et il faut vraiment qu'il sache anesthésier correctement car c'est bien plus délicat sur le lapin que sur le chien ou le chat. Mieux vaut dépenser 10 euros de plus mais retrouver son lapin vivant. N'hésitez donc pas à demander au vétérinaire s'il a déjà opéré des lapins sur ce genre d'opération, avec succès (à chaque fois tant qu'à faire).
Soyez encore plus vigilent pour la stérilisation de la femelle. L'opération est bien plus lourde pour la lapine et bien plus délicate pour le vétérinaire (il faut ouvrir et les organes de la lapines sont plus fragiles et complexes que ceux des chattes ou chiennes). Il est donc particulièrement important d'avoir un vétérinaire compétent et expérimenté.

D'autres questions peuvent aussi vous permettre de savoir si votre vétérinaire connait bien les lapins et aura ce qu'il faut à sa disposition en cas de problème.
Par exemple, le lapin n'a aucunement besoin d'être à jeûn pour être opéré. Cela peut même être dangereux pour lui. Le lapin est incapable de vomir, il est donc inutile de le mettre à jeûn (cela est fait pour éviter toute régurgitation pendant l'anesthésie). Vous pouvez donc tout à fait lui donner à manger et à boire la nuit précédant son opération. Le temps du transport et de l'attente suffisent largement à garantir que votre lapin ne régurgitera rien (ce qu'il a dans l'oesophage).
Par ailleurs, l'un des principal problème post-anesthésique chez le lapin est sa difficulté à retrouver un transit digestif. Le mettre à jeûn ralentit son transit et l'anesthésie aggrave encore plus son état. Il risque une hypothermie s'il est à jeûn.
Face à cette hypothermie, il est appréciable que votre vétérinaire ait une lampe, une couveuse, une couverture chauffante ou au moins une couverture ou un vieux pull, pour maintenir votre lapin au chaud. Cela peut lui sauver la vie. Demandez-lui si vous devez amener un tissu chaud et s'il a du matériel pour tenir votre lapin au chaud.

De votre côté, vous pouvez préparer le terrain en nettoyant les parties de votre mâle et même de la femelle (même si le véto n'y touchera pas). Un lapin propre ça évite les infections. Un bain complet ne semble pas nécessaire. Un simple coton et/ou coton tige humide, voire avec du désinfectant, passé là où il faut : bourses, tour des orifices, plis latéraux, suffira à préparer votre lapin. De toute façon le vétérinaire remettra un coup de désinfectant avant d'opérer.

Comme l'opération n'est que la première partie et que le suivi après l'opération est au moins aussi important, prévoyez d'avoir du temps une fois l'opération passée (bien 3 jours assez libres, surtout pour une femelle). C'est peut être mieux aussi si votre vétérinaire peut être libre à ce moment là, ça évite de se retrouver à devoir gérer une urgence le week-end ou quand vous n'avez pas de vétérinaire compétent.
Fixez une date avec votre vétérinaire en fonction de vos disponibilités et des siennes.
Les précautions après l'opération
Pendant que votre lapin est chez le vétérinaire, profitez-en pour faire le ménage. Nettoyez sa cage à fond, désinfectez-la. Une cage propre évitera d'éventuelles infections. Faites de même au sol pour les petites sorties à venir.
Pensez également à l'aménagement de sa cage :
- enlevez les planches et étages, votre lapin doit se reposer et éviter les exercices ;
- laissez le seul dans sa cage, séparez-le de ses copains le temps qu'il cicatrise et retrouve sa vitalité (cela vous permet aussi de mieux contrôler son appétit et sa reprise de transit) ;
- prévoyez de mettre sa cage dans un endroit calme et chaud (et avec un tissu chaud si besoin) ;
- ne remettez pas de copeaux ou autre litière fine et légère, préférez un sol nu, une serviette ou une litière qui ne collera pas à la plaie, au moins pendant un ou deux jours, le temps que la plaie soit protégée par une croûte. Faites attention à ce que le tissu ne se fasse pas manger. Pour les femelles, suivant comment est protégée la plaie (pansement, plaie fermée), cette précaution n'est pas obligatoire. Demandez à votre vétérinaire quelles précautions prendre.

Avant d'aller chercher votre lapin, téléphonez à votre vétérinaire pour savoir si vous pouvez le récupérer (s'il est bien réveillé), si vous devez passer un peu plus tard ou s'il faut que vous rameniez des affaires pour lui (s'il reste la nuit en observation).

Une fois chez le vétérinaire, demandez-lui quels soins votre lapin a reçu (piqûre d'antibiotique, d'anti-inflammatoire, etc.) et quels médicaments/soins vous devez apporter, comment les administrer, en quelle quantité, à quelle fréquence et pendant combien de temps. Tous les vétérinaires ne prescrivent pas de soins après l'opération, cela dépend des soins apportés par le vétérinaire lui même, de ses habitudes et des méthodes utilisées.
Demandez lui aussi si vous devez revenir le voir d'ici quelques temps, une dizaine de jours peut être si il doit enlever les fils.
Si votre lapin est mal réveillé cela peut être choquant. Il titube, se cogne, n'arrive pas à bien se tenir assis. Normalement cet état ne doit pas durer, votre vétérinaire devrait même vous le rendre plus réveillé que cela. Tant qu'il est dans cet état ne lui donnez rien à boire ou manger, laissez-le au calme et au chaud (utilisez une bouillotte ou bouteille d'eau tiède au besoin). Votre lapin ne doit plus être dans cet état le soir de son opération, encore moins le lendemain.

Une fois de retour chez vous, le plus dur vous attend (surtout pour les femelles). Il faut surveiller votre lapin pendant quelques jours. Les problèmes les plus fréquents sont l'arrêt de transit (l'appétit ne revient pas, les crottes non plus), l'arrachage de fils et les infections. Tous doivent être traités au plus vite et peuvent être très prenant en temps (et durs à vivre pour vous).
L'arrêt de transit est le problème le plus courant. Le lapin peut en mourir en quelques jours. Il faut donc bien surveiller son appétit.
Attention, le lapin ne va pas retrouver tout son appétit d'un coup, mais il doit le retrouver progressivement. Il ne doit pas rester sans rien manger pendant plus de 24H.
Mettez peu de graines et comptez les, celà vous permettra de savoir précisement ce qu'il mange.
Offrez lui un grand choix de nourriture (en petite quantité connue) : granulés, foin, fruits et légumes, même quelques friandises. Le lapin a tendance à préférer la verdure (fanes de carottes ou radis, endive, persil, cerfeuil, menthe, basilic, herbe, des choses légères et fines) en sortant d'une opération. Soyez toutefois prudents, surtout si votre lapin n'est pas habitué, et donnez de petites quantités et un régulateur de flore pour prévenir les diarrhées. Evitez les féculents (pain, biscotte, blé, orge, céréales) qui ralentissent le transit.
Prévoyez également des petits pots (carotte ou fruits, sans sucre ajouté) ou des préparations maison, à donner à la seringue (sans aiguille bien sûr). Cela pourra vous être utile s'il faut gaver votre lapin pour l'aider à retrouver l'appétit.
Vous pouvez aussi mouiller ses granulés pour en faire une pâte, et les passer par petites boules par le côté de la bouche.
S'il ne boit pas (et ne mange pas de légumes), forcez-le à boire un peu (avec la seringue). Proposez-lui aussi des jus (multivitaminé, orange, ananas, sans sucre ajouté), cela peut lui donner plus envie que l'eau. Mélangez-y le régulateur de flore ou les antibiotiques s'il aime le jus, ça vous aidera à lui faire avaler.
Si son refus de manger de lui-même traine plus de 2-3 jours, retournez voir votre vétérinaire. il vous donnera un produit pour relancer le transit et l'examinera (il a peut être une infection ou quelque chose qui le gène ou trop mal pour manger donc besoin d'anti-inflammatoires, anti-douleur ou décongestionnants). Un peu de chaleur peut aussi l'aider à avoir moins mal. Proposez lui une bouteile d'eau tiède contre laquelle se poser (sans le forcer).
Lorsque votre lapin remange un peu de lui même et refait ses besoins, c'est signe que le transit se relance. Arrêtez de le gaver, laissez le manger seul, et privilégiez les aliments qu'il préfère (sauf friandises et pain, à limiter).
L'arrachage de fils est plus fréquent chez les femelles que chez les mâles. La plaie est plus grande, elle tire plus, est plus génante, et peut donc se faire attaquer par la lapine.
Il faut bien donc surveiller que votre lapin ne s'attaque pas aux fils. Si c'est le cas il faudra lui mettre une collerette ou un "manteau" pour éviter qu'il ne se blesse. Si des fils ont été arrachés, il peut être nécessaire d'en remettre (ou de mettre des agrafes), consultez votre vétérinaire.
Attention, il se peut qu'il s'arrache les fils car la plaie est infectée et le démange.
Mystick et sa collerette
Sigel et son pansement
Curly et son manteau
Anyway et son pansement
Les infections sont en effet possibles. Pour les éviter il faut déjà que le vétérinaire ait bien tout désinfecté, pris ses précautions pour ne pas refermer la plaie avec des agents pathogènes dedans. Ensuite il faut bien sûr garder une bonne hygiène, changer la litière (ou serviette) tous les jours (ou même plus) pour qu'il reste bien au propre.
Vous pouvez aussi avoir des soins à lui donner pour empêcher une infection : nettoyage local et/ou antibiotique à boire (avec régulateur de flore).
Surveillez bien sa plaie (une fois par jour au moins). Elle ne doit pas suinter ou être gonflée.
Parfois l'infection peut se déclarer tardivement, à cause d'un fil qui se résorbe mal par exemple. Surveillez donc la cicatrice de votre lapin régulièrement pendant environ un mois afin de vous assurer que tout va bien.
Gucci le lendemain de son opération. Elle a une forte infection.
Gucci une fois après avoir enlevé le pus. La plaie est bien plus belle.
Gucci près de 15 jours après sa deuxième opération. Le poil repousse bien.
Les jours suivant l'opération :

J-O : Le soir même il ne sera pas très en forme, mais proposez lui déjà à manger (foin, granulés et verdure légère en petite quantité) et à boire (avec régulateur de flore) s'il est assez réveillé. Au besoin, mettez lui un tissu ou une bouteille d'eau tiède pour le garder au chaud.

J+1 : Dès le lendemain il doit doucement retrouver son énergie, son appétit voire même refaire des crottes. Vous pouvez le faire sortir un peu, l'activité aide à relancer le transit. Evitez toutefois de le laisser sauter sur le canapé, ou grimper, et faites le sortir seul pour qu'il soit assez calme, vous éviterez de tirer sur la plaie au risque de la réouvrir ou ralentir la cicatrisation.
Si au bout de 24H il n'a toujours pas remangé tout seul, malgré la diversité que vous lui proposez, forcez-le (compote de fruit ou purée de légumes comestibles pour le lapin données à la seringue sans aiguille).

J+2 : Si le 2e jour il ne mange toujours pas et fait très peu de crottes (ou même pas du tout), appelez votre vétérinaire et reprenez un rendez-vous (rapidement). Il l'examinera et vous prescrira un médicament pour l'aider à relancer son transit.

J+3 à J+10 : Votre lapin doit aller de mieux en mieux. Il retrouve son appétit, refait bien ses besoins, s'amuse plus.
C'est généralement à partir de ce moment que la plaie commence à démanger et que le lapin peut attaquer ses fils. En effet, les anti-inflammatoires ou anti-douleurs administrés lors de l'opération ne font plus effet et le lapin sent sa plaie. A surveiller fréquemment pour s'assurer que la plaie est toujours bien fermée. Utiliser une collerette (ou manteau) si le lapin s'intéresse trop à sa plaie. Consulter le vétérinaire si le lapin a arraché un fil.

J+10 à J+30 : Au bout d'une dizaine de jours il peut être utile de retourner chez le vétérinaire pour retirer les fils (s'ils ne sont pas résorbables) ou pour qu'il s'assure que la cicatrisation est bonne.
En deux semaines votre lapin doit être très bien remis de son opération. Continuez toutefois à surveiller quotidiennement la cicatrice de votre lapin pour vous assurer que tout va bien (pas de grosseur, testicules qui se résorbent bien, etc.).
Les idées reçues
Les lapin(e)s doivent avoir au moins une portée dans leur vie. Cela calmera leur pulsions.
Cette idée largement répandue (pour les chiennes et chattes) est totalement fausse. Faire une portée ne calme pas une femelle (ni un mâle). Cela peut même être dangereux pour la femelle : difficultés à la mise-bas, infection mammaire, mort à cause d'une carence, tumeurs, etc. Faire une portée n'est pas non plus meilleur pour sa santé (physique ou mentale) et ne prévient aucunement des risques de tumeurs ou cancers. La lapine peut très bien faire une portée alors qu'elle a déjà une tumeur et redevenir nerveuse dès le jour de la mise-bas. Tout cela dépend de ses hormones et une portée n'y change rien.

Un animal castré/stérilisé devient obèse et moins actif
Il ne tient qu'à vous de rendre cette idée fausse. Donnez une alimentation adaptée et rationnée à votre animal et offrez lui des terrains de jeu pour qu'il fasse de l'exercice.
L'obésité est plus dûe à l'alimentation et au manque d'exercice qu'au fait d'être stérilisé.
D'ailleurs, même non stérilisé un lapin devrait être rationné en granulés.

Il dormira tout le temps ensuite, ne jouera plus
La stérilisation change les comportements d'ordre sexuel. Il se peut donc que votre lapin(e) devienne moins "pot de colle" (fini la drague en tournant autour de vos pieds). L'âge (passé 1 ou 2 ans) rend aussi les lapins moins actifs, moins joueurs, la stérilisation n'est donc pas forcément en cause. Mais, normalement, votre lapin restera calin, aura toujours besoin de vous, et peut toujours continuer à jouer et être heureux de vivre.

La stérilisation/castration est douloureuse
Pendant l'opération, l'animal est anesthésié, il ne sent donc rien. Ensuite, quelques picotements ou tiraillements peuvent être ressentis, mais un anti-douleur peut être administré pour les premiers jours. Votre lapin retrouvera vite toute son énergie (en moins d'une semaine).

La stérilisation/castration est une mutilation, contre nature
Le lapin est un animal, il ne réagit pas comme l'Homme. Privé de ses attributs il ne sera pas plus malheureux qu'avec. Au contraire, c'est surement moins difficile pour lui de vivre castré/stérilisé, sans être sans cesse travaillé par ses hormones. Vivre entier sans pouvoir assouvir ses envies, ou très rarement, à se faire punir ou gronder, à rester enfermé, est une torture bien pire qu'une opération. De plus, cela lui évite les problèmes de santé que peuvent lui causer ses organes reproducteurs.
Quelques expériences et témoignages
- Audrey74 et la stérilisation de Kenza :
L'opération a permis de voir que son utérus était infecté et donc de l'enlever à temps (en évitant une opération d'urgence). Elle est redevenue plus calme, ne grimpe plus et ne fait plus de grossesses nerveuses (arrachage de poils, nids). Elle a même accepté un nouveau lapin chez elle (qui va être castré), chose qui semblait impossible vu son caractère. Mais elle est un peu plus peureuse et se méfie plus des gens.
Lire le sujet dans le forum

- Calimera et la stérilisation d'Ellipse :
Après un refus de manger, Ellipse se fait diagnostiquer une inflammation de l'utérus : stérilisation d'urgence.
Lire le sujet dans le forum

- Didou et la stérilisation de K-Niet :
K-Niet faisait des avortements à répétition. L'opération fut délicate (organes fragiles, perte de beaucoup de sang) et la récupération lente.
Lire le journal de K-Niet

- Dreylabi et la castration de Batman, Gustave et GD-Hon :
Batman et Gustave, frères, ont dû être castrés à 4 mois car ils se battaient. GD-Hon, le papa, a été castré un peu plus tard, à 3 ans et demi, parce qu'il marquait trop son territoire (présence des deux autres oblige). Tous les trois peuvent donc vivre ensemble sans trop de frictions et sans marquer leur territoire.
Lire le sujet dans le forum (pour GD-Hon)

- Fripouille et la castration de Mystick :
Mystick ou le lapin qui crie et s'arrache les fils...
Lire le journal de Mystick

- Gaspard et la stérilisation de Berenice :
Berenice a remis un peu de temps avant de manger toute seule. Visiblement elle ne supportait pas d'être sans son Gaspard (castré) !
Lire le journal de Berenice

- Giny et la stérilisation de Gucci :
Gucci a d'abord fait une réaction et infection, il a fallu nettoyer la plaie (qui s'était vidée toute seule) et refaire la cicatrice. Gucci a remis un peu de temps avant de manger toute seule et elle s'arrachait les fils à cause de la douleur. Une fois la plaie nettoyée et recousue, elle a bien cicatrisé.
Lire le sujet dans le forum

- Kanelle et la stérilisation de Canelle :
Canelle a du se faire opérer une deuxième fois près de 3 semaines après sa stérilisation à cause d'une infection sur un fil qui ne s'est pas bien résorbé.
Lire le sujet sur sa stérilisation et celui sur l'infection

- Nath et la stérilisation de Noirette et Velours :
Une récupération plus difficile pour Velours (2 ans) que pour Noirette (7 mois).
Lire le sujet dans le forum

- Niko et la castration de Bouba :
Bouba manquait d'appétit et s'est arraché les fils très rapidement, mais le vétérinaire n'a pas jugé utile de lui en remettre. Vu par un autre vétérinaire, il lui a remis des agrafes, a vidé le sang qui remplissait les bourses et formait un caillot, l'a mis sous antibiotique. Il a tout de même développé une forte fièvre et mis plus de 10 jours avant de retrouver l'appétit et sa cicatrice a formé une fibrose qui restera une zone sensible et sujette à infections.
Lire le sujet dans le forum

- Olwen et la stérilisation de Sigel :
Sigel s'est très vite remise de son opération. Elle se baladait et remangeait le soir même. Depuis, elle ne s'arrache plus les poils, elle est bien moins nerveuse et peut revivre tranquillement.
Lire le sujet dans le forum

- Ouf et la stérilisation d'Anyway :
Anyway était nerveuse et avait fait une mammite (inflammation des mamelles). L'opération a permis de voir que son utérus était infecté et donc de l'enlever à temps (en évitant une opération d'urgence).
Lire le journal d'Anyway

- TipouceCurly et la stérilisation de Curly et de Calie :
Curly ou l'acharnée. Elle en a fait baver sa maitresse. Curly a été récupée pas très réveillée et a mis plus de 24H à s'en remettre. Mais une fois le transit reparti (crottes le lendemain soir de l'opération), elle était très en forme, tellement qu'elle s'est arrachée les fils. Après avoir mis des agrafes pour refermer et un manteau pour la protéger, cela ne l'a pas empêcher de continuer et de réussir à enlever des agrafes à travers le manteau ! Maintenant elle n'harcèle plus son copain Tipouce (castré), mais n'est pas redevenue propre.
Lire le sujet dans le forum

Calie aussi s'intéresse à ses fils... mais le pansement protège bien. Elle n'est pas facile à manipuler, ce qui complique la tache pour vérifier qu'elle ne l'arrache pas et pour prendre ses médicaments.
Lire le sujet dans le forum

- In-et-pitchoune et la stérilisation de Pitchoune :
Quelques tentatives d'arrachage de fils, limitées par une colerette "maison", et présemption d'inflammation (réaction sans gravité aux fils semble-t-il).
Lire le sujet dans le forum

- Veronicki et la castration de Sunshine, Blessing, Shamalow et Astuce :
Même non castré Sunshine vivait bien avec les autres mâles, mais maintenant il va aussi pouvoir vivre avec les femelles.
Lire le journal de Sunshine, celui de Blessing et celui d'Astuce

- Snoopy59157 et la castration de Lulu :
Suite à l'opération, un testicule a gonflé. Il a été mis sous antibiotique, mais l'infection restait. Une analyse a montré qu'il s'agissait d'une infection au staphylocoque doré, très résistant.
Lire le sujet dans le forum


Merci à tous ces membres qui nous ont fait part de leurs expériences en la matière (et à tous ceux qui ne sont pas cités ici).
Cet article a été rédigé par nathtaz, le 24/09/06. Mise à jour de l'article le 02/01/2008. Mise à jour des témoignages le 02/01/08.
Aujourd'hui 5 anniversaires !
Une petite pensée pour ...
Les news
Journal de Bouh et Zia
31/03/2012 9
Il y a 10 ans, par une belle journée de printemps, Bouh ...
Les articles
Que faire en cas de mue ?
Les reportages
Ferme Expo (37) - 09/2006
Authentification
Pseudo:

Mot de passe:

se souvenir de moi
Mot de passe perdu
eMail de validation

  Contact: webmaster-AT-noslapins.com (remplacez -AT- par @)
Copyright © 2003-2014 NosLapins.com Tous droits réservés.
Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur.