Ma famille     Albums     Le Club     Infos lapins     Détente     Le site     Les Bouhtiques  
  Les races    Les articles    Nos reportages    Les expositions  
maj: 28/09/2013 14:51 Webcam: Offline
 
Adoption
10 bonnes raisons pour ...
Où acheter son lapin ?
Ce qu'il faut regarder avant d'adopter
Quel type de lapin pour moi ?
Bricolage
L’enclos “STOR”
L'enclos "OPENDOORS"
L'enclos "SPATIO"
L'enclos "BESCHERMING"
Faire pousser de l'herbe pour son lapin
Fabriquer une collerette
Reproduction
La gestation
La naissance et l’allaitement
Les 2 premières semaines de notre vie
Les bébés de 2 à 6 semaines
Le sevrage des bébés
La stérilisation de la lapine et la castration du lapin
Santé
La maladie virale hémorragique (VHD)
La myxomatose
Alimentation
L'ananas : un fruit à mettre au menu
Lire et comprendre l'étiquette de ses granulés
Quels granulés pour mon lapin ?
Les légumes, fruits et autres végétaux de nos cuisines : pour nos lapins ?
Entretien
Le nettoyage de la cage
Quelle litière pour mon lapin ?
Que faire en cas de mue ?
Divers
Le tatouage des lapins
Protéger le lapin de la chaleur
Cohabitation
La cohabitation des lapins entre eux
Education
Apprendre la propreté à son lapin
Quels granulés pour mon lapin ?
Les granulés constituent l'aliment le plus couramment donné aux lapins. Il est pratique car il se conserve longtemps. Attention tout de même à la date limite de consommation. Ne prévoyez pas de stock géant, un stock de 2 mois de granulés est suffisant. Mais tous les granulés ne se valent pas et il faut adapter les granulés à votre lapin. Un lapin tout juste sevré ne mangera pas la même chose quand il sera un peu plus grand, adulte, vieux ou si vous lui faites faire une portée.
Il est donc particulièrement important de savoir ce qu'on achète et pour cela il faut des étiquettes bien remplies et savoir ce dont son lapin a besoin.
On peut distinguer quatre catégories de besoins : les jeunes lapins (mâle ou femelle), les lapins adultes (mâle ou femelle), les femelles gestantes et les femelles allaitantes.

Nous ne parlerons pas de marques, d'autant plus que les marques peuvent avoir plusieurs catégories de granulés et peuvent les modifier. On se contentera de parler des compositions (pourcentages) et des ingrédients marqués sur les paquets et qui en disent déjà beaucoup sur les granulés (bien plus que la marque).
Pour en savoir plus sur l'utilité des différents composants, lisez l'article "Lire et comprendre l'étiquette de ses granulés".

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que les granulés ne doivent pas être le seul aliment que l'on donne à son lapin. Il est indispensable de lui donner du foin (d'herbe, des prés, de prairie, pas de luzerne ou autres plantes spéciales). Les longues fibres du foin sont bien plus efficaces que les fibres broyées des granulés. Les légumes et végétaux doivent être également inclus (progressivement) dans l'alimentation (mais ils seront traités dans un autre article).

Si votre lapin est malade, il peut avoir besoin de granulés différents (plus ou moins riches). Demandez conseil à votre vétérinaire.
Granulés simples ou mélange de graines ?
Si certains se demandent s'il vaut mieux utiliser des granulés extrudés (rouleaux tous identiques) ou des mélanges, je dirais que cela importe peu. Les ingrédients sont bien souvent les mêmes et la composition peut être bonne ou mauvaise dans les deux cas.
Le reproche fait au mélange est que le lapin peut trier les grains et donc avoir une alimentation déséquilibrée. Ce problème est toutefois facilement évitable en rationnant son lapin. En effet, un lapin correctement rationné mangera tous ses granulés.
Mieux vaut donc avoir un bon mélange de graines plutôt qu'un mauvais granulé extrudé.

L'essentiel est d'avoir des bons granulés, adaptés aux besoins du lapin, qui plaisent au lapin, et de rationner le lapin.
Quelle quantité donner ?
Avant d'aborder la composition de l'aliment, il faut savoir qu'il est important de rationner son lapin sans quoi on peut avoir des problèmes digestifs, d'embonpoint et divers problèmes de santé liés à l'embonpoint (problèmes aux pattes, aux articulations, cardiologiques, difficultés à faire leur toilette, etc.).
Donner trop de bons granulés peut être aussi mauvais que de donner des mauvais granulés.

Mieux vaut répartir la ration en plusieurs repas, au moins deux (un le matin et un le soir), car le lapin a un petit estomac et est fait pour manger toute la journée (c'est une de ses principales occupations, et surtout un besoin vital pour son système digestif et ses dents, n'oubliez donc pas le foin). Cela évitera aussi qu'il n'engloutisse sa ration en 10 minutes et reste 24H à attendre le prochain repas.

Pour un jeune lapin qui vient d'arriver, il faut introduire les granulés tout doucement. Les deux premiers jours mieux vaut le laisser au foin et à l'eau et ne proposer que très peu de granulés (même pas une cuillère à café). Le foin limitera les problèmes digestifs dont souffrent bien des lapins tout juste adoptés. Ensuite, une fois qu'il a commencé à manger ses granulés et que tout va bien, vous pouvez augmenter tout doucement la ration. Au bout de 2-3 semaines votre lapin sera bien habitué aux granulés et vous pouvez alors augmenter encore la ration pour le nourrir à volonté. Il mange énormément car il grandit très vite. Il peut prendre plus de 20gr par jour, et doit donc manger encore plus. Attention toutefois à ne pas laisser une gamelle débordante. Donnez juste un peu plus que ce qu'il mange, ça évitera le tri, le gaspillage et les granulés éventuellement souillés.
C'est aussi un âge auquel le lapin est très fragile, spécialement quand il vient d'arriver chez vous. Une nourriture de mauvaise qualité ou mal adaptée, trop de nourriture, et ça tourne vite en problèmes digestifs qui peuvent le tuer en quelques heures seulement.

Avec le suivi de sa courbe de poids vous commencez à voir que votre lapin ne prend plus autant de poids. Il approche des 5-8 mois et devient adulte. Changez ses granulés, prenez-en des moins riches, des pour adulte. Faites la transition en douceur en mélangeant ses nouveaux granulés aux nouveaux, en mettant de plus en plus de nouveaux, sur une ou même deux semaines. Commencez ensuite à le rationner pour éviter qu'il ne fasse du gras. Pour commencer réduisez sa ration de granulés à 30 gr par kilo de lapin et par jour (donc 60 gr de granulés par jour pour un lapin de 2 kilos).

Une fois adulte (vers 8 mois-1 an), il suffit de stabiliser le poids de votre lapin. Rationnez-le (avec ses granulés pour adulte) à 25 gr par kilo de lapin, même 20 gr pour les plus gros lapins. Un petit nain d'un kilo mangera 25 grammes, mais un gros lapin de 2 kilos peut se contenter de 40 gr de granulés par jour. Adaptez la ration en fonction de votre lapin. Si votre lapin laisse des granulés, diminuez sa portion. Certains font du gras, réduisez encore la ration. Laissez leur bien sûr toujours du foin à volonté.
Pesez sa portion, puis utilisez un petit récipient (pot de yaourt en verre par exemple) correspondant à sa portion journalière ou à un de ses repas.

Il faut rationner les lapines gestantes. Donnez-leur des granulés un peu plus riches ou un peu plus de granulés, mais pas à volonté. Les nourrir à volonté fait des gros bébés et peut entrainer des problèmes à la mise-bas.
Une fois les petits nés, vous pouvez alors nourrir la lapine allaitante à volonté, avec des granulés plus riches. Ce régime durera tout le temps de l'allaitement (6-8 semaines pour bien faire). Une fois les petits sevrés, faites une transition sur une à deux semaines entre ses granulés riches et ses granulés pour adulte. Cela sera mieux pour son système digestif (il ne faut pas changer brutalement les granulés) et lui permettra de reprendre des forces puisqu'elle garde un peu de granulés riches.
Les ingrédients à éviter
Les ingrédients sont souvent les mêmes : luzerne, blé, orge, son, maïs, avoine ou autres céréales, touteaux de tournesol ou soja, produits d'origine végétale (betterave par exemple).
Ne prenez jamais des granulés avec des produits animaux (graisses ou protéines).
Ne prenez pas non plus des granulés avec des ingrédients tels que : arachide, cacao, pomme et raisin. Ils peuvent être dangereux pour votre lapin (présence de flavotoxines, de pollution fongique, bactérienne ou chimique).

La luzerne est souvent utilisée car elle apporte à la fois des protéines et de la cellulose indigestible. Toutefois, la luzerne est souvent très riche en calcium et en potassium, il est donc impératif de la restreindre pour éviter des problèmes tels que calculs urinaires ou néphrites (chez les mères). Des granulés contenant 30 % de luzerne sont acceptables, plus de 40 % est un taux trop élevé.
Les constantes à toujours garder
Quel que soit le stade de développement, il y a des taux minimaux ou maximaux à respecter.

Le taux de protéines doit être compris entre 12 et 20 %, à adapter en fonction des cas (jeune, adulte, allaitant). Descendre en dessous de 12 % ne suffit pas au lapin pour compenser ses pertes et couvrir ses besoins. Monter trop haut (en fonction du stade de développement) peut conduire à des problèmes divers (tel que l'augmentation de l'excrétion rénale). Les protéines doivent être variées et de bonne qualité (cf. l'article cité ci-dessus), mais cette information est rarement donnée sur les paquets.

Le taux de cellulose doit être au minimum de 12 %. Il ne doit surtout pas être en dessous de 10 % car les risques de diarrhée mortelle ou à l'inverse d'arrêt du transit sont alors très grands. Le foin est la meilleure source de cellulose, mais les granulés doivent en contenir assez.
Il est préférable que ce taux soit essentiellement constitué de cellulose non digestible, mais cela n'est généralement pas précisé. Un taux de cellulose relativement élevé est donc préférable pour que la quantité de cellulose non digestible soit suffisante.

Le taux de matière grasse doit être de 3 % au maximum. Le lapin a besoin de graisses, d'acides gras essentiels, il faut donc avoir un peu de lipides, mais pas trop sinon il fait du gras et l'objectif n'est pas de l'engraisser. Au delà de 3 %, les lipides ne sont plus utiles, ils servent comme source d'énergie (ils apportent près de 2 fois plus d'énergie que les glucides pour le même poids) et peuvent favoriser les réserves de graisses et l'obésité. Les granulés peuvent également devenir rences et être refusés par le lapin.

La teneur en minéraux doit être assez faible. L'ensemble des minéraux nécessaires au lapin varie entre 2 et 4 % selon les cas (allaitant ou adulte). Les taux sont souvent bien plus élevés, ce qui peut laisser penser à une trop forte présence de certains minéraux et donc des risques pour la santé ou à un grand nombre d'autres substances minérales (comme la silice que l'on trouve dans le foin, les herbes ou les enveloppes de céréales).
Le taux de calcium ne doit pas dépasser les 1,1 % et même être en dessous de 0,5 % pour les jeunes et les adultes. Un lapin de 2,5 kg a besoin de 500 mg de calcium par jour. En considérant qu'on lui donne 50 gr de granulés par jour, il trouve donc tout son calcium dans des granulés à 1 %, mais il a alors trop de calcium puisqu'il va également en trouver dans son foin, son eau et ses légumes. Il faut donc prendre des granulés à moins de 1% de calcium pour les lapins.
Le taux de potassium ne doit pas dépasser les 0,9 % (notamment pour les femelles allaitantes ou gestantes) et être à 0,6 %.

La teneur en vitamines : Le lapin est capable de synthétiser sa propre vitamine C et ses vitamines B grâce aux micro-organismes de sa flore digestive et en remangeant ses caecotrophes (crottes molles). Cette production de vitamine C et B est suffisante pour un lapin adulte, mais il faut en apporter un peu aux lapins jeunes ou aux femelles allaitantes.
Pour tous, il faut apporter des vitamines A, D et E (que le lapin d'intérieur ne trouve que dans son alimentation). Le dosage en vitamine A et D doit être précis car un excès est plus grave qu'une carence. Pour la vitamine A, une quantité de 6000 UI par kilo (de granulé) est suffisante, quelque soit le stade de développement du lapin, et il ne faut pas dépasser les 20 000 UI. Pour la vitamine D, 900 UI par kilo sont suffisants et il ne faut pas dépasser 2000 UI. Il est donc déconseillé d'apporter ces vitamines dans l'eau. Pour la vitamine E, 50 ppm sont une bonne moyenne.
Les granulés pour jeunes lapins
Les jeunes lapins ont besoin d'un aliment riche pour bien grandir et faire leur squelette et leurs muscles.
A l'aide de sa courbe de poids (à faire sur le site, dans son espace) on peut déterminer la fin de la croissance, moment où il faudra commencer à faire une transition avec les granulés pour adulte. Le lapin termine sa croissance entre 5 et 10 mois, selon les races (les vrais nains sont adultes plus tôts que les géants).

Tant que le lapin est en croissance, on cherchera des granulés avec 16 % de protéines, 14 % de cellulose (dont 12 % de cellulose non digestible) et 3 % de lipides. Le taux de calcium peut être assez bas (0,4 %) et celui de phosphore également (0,3 %).

Attention aux granulés trop pauvres, notamment en protéines, ils ne permettent pas une bonne croissance.
Des granulés trop riches en minéraux et/ou en cellulose (plus de 16 %), d'autant plus si la cellulose est broyée finement, peuvent également être dangereux d'une part parce que la teneur en protéines sera alors généralement basse et d'autre part car les fines particules peuvent entrainer une parésie caecale (blocage du caecum) mortelle.
Les jeunes lapins digèrent mal l'amidon (des céréales). Des granulés contenant trop de céréales, d'autant plus si elles sont broyées finement (comme le blé), causent des problèmes digestifs.

Le jeune lapin ne doit pas être rationné (sauf au tout début). Lisez la partie quelle quantité donner si ce n'est pas encore fait.
Les granulés pour lapin adulte
Le lapin adulte est celui qui a le moins de besoins. Il n'a pas de petits à "construire" ou nourir, pas de squelette ou muscle à former, il a juste besoin d'entretenir son organisme.

Il se contentera de 13 % de protéines et 2-3 % de lipides. Pour une bonne digestion, on lui apportera 15-16 % de cellulose. Les minéraux lui sont indispensables (comme aux autres). Il lui faut notamment du calcium (à limiter à 0,4 %), du phosphore (0,3 %), du fer (50 ppm), du manganèse et de l'iode. Côté vitamines ses besoins essentiels se situent au niveau de la vitamine A (6000 UI/kg de granulés), D (900 UI/kg) et E (50 ppm/kg).

Le lapin adulte doit être rationné. Lisez la partie quelle quantité donner si ce n'est pas encore fait.
Les granulés pour femelle gestante
La femelle gestante (qui attend des petits) a des besoins moins important qu'un jeune lapin mais plus importants qu'un lapin adulte qui a juste besoin de maintenir son poids et sa forme.

Elle a besoin de 16 % de protéines, 14 % de cellulose, 3 % de matière grasse, et de plus de minéraux : 0,8 % de calcium, 0,5 % de phosphore, 0,9 % de potassium.

La lapine gestante doit être rationnée. Lisez la partie quelle quantité donner si ce n'est pas encore fait.
Les granulés pour femelle allaitante
La femelle allaitante est celle qui doit recevoir les granulés les plus riches. Elle produit du lait très riche (bien plus que le lait de vache) et n'a pas beaucoup de réserves pour le faire (et il n'est pas souhaitable qu'elle puise dans ses muscles ou squelette pour trouver ce qu'il lui faut). Il lui faut donc un aliment de qualité, qui lui apporte tout ce dont elle a besoin pour se maintenir en forme et faire du lait à ses petits.

Il lui faut donc des granulés très riches en protéines (18 %), 3% de matières grasses, et beaucoup de minéraux : calcium (1,1 %), phosphore (0,8 %), potassium (0,9 %). De ce fait, les granulés sont plus pauvres en cellulose, mais il lui en faut au minimum 12 %. Un apport supplémentaire en vitamine K et en fer sont appréciables.

La lapine allaitante ne doit pas rationnée (ni en granulés ni en eau). Lisez la partie quelle quantité donner si ce n'est pas encore fait.
Conclusion
L'alimentation de votre lapin est très importante pour sa santé.
Choisir les meilleurs granulés et lui donner une quantité adaptée est très bien. Complétez sa ration avec du foin à volonté est indispensable et introduire des légumes et quelques fruits sera apprécié (toujours avec une introduction progressive et surveillée).
N'oubliez pas non plus que toutes les friandises doivent être données à titre exceptionnel et qu'elles aussi doivent être choisies avec soin. Préférez un morceau de légume ou de fruit à un baton sucré du commerce, votre lapin vous en remerciera et votre porte-feuille aussi.
Ca serait dommage de gâcher tous vos efforts pour choisir les meilleurs granulés en lui donnant plein d'autres choses mauvaises.
Cet article s'appuie sur :
Mémento de l'éleveur de lapins, 7e édition, 448 pages, Numéro hors série de la revue "Cuniculture" mars/avril 1988, réalisé par l'AFC et l'ITAVI.
Ces valeurs sont comprises dans celles indiquées sur www.carrotcafe.com qui tient ses sources de trois études scientifiques américaines.

Cet article a été rédigé par nathtaz
Aujourd'hui 11 anniversaires !
Les news
Journal de Bouh et Zia
31/03/2012 9
Il y a 10 ans, par une belle journée de printemps, Bouh ...
Les articles
Que faire en cas de mue ?
Les reportages
Ferme Expo (37) - 09/2006
Authentification
Pseudo:

Mot de passe:

se souvenir de moi
Mot de passe perdu
eMail de validation

  Contact: webmaster-AT-noslapins.com (remplacez -AT- par @)
Copyright © 2003-2014 NosLapins.com Tous droits réservés.
Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur.